Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emotions Résiduelles

Chroniques du pire et du meilleur

Publié le par Patrice Rey

Les petits plaisirs

Les petits plaisirs

Et ainsi va la vie, chacun dans son couloir,
Borné par ses œillères, incapable de voir,
Que depuis des années, il oublie l’important.
Qu’à toujours convoiter quelque chose à venir
Il en oublie de prendre les tous petits plaisirs
Que la vie lui propose, chaque jour patiemment.

Tous les cris, tous les rêves, d’une cour de récré.
La fierté d’un ancien, que l’on a respecté.
Une partie de cartes avec des inconnus.
Le regard d’un clochard à qui l’on dit bonjour,
Ou celui d’une femme, lorsqu’on lui fait la cour.
Des enfants qui s’amusent, au milieu de la rue.

Le rire des amis, le soir après souper.
Les effluves subtils, d’un repas mijoté.
Un rayon de soleil, qui réchauffe la peau.
Un petit mot d’amour, à peine murmuré,
Dans le creux de l’oreille, de notre bien-aimée.
Un gros bouquet de fleurs, un tout petit cadeau.

Le bonjour d’un oiseau, au soleil qui se lève.
L’émotion du matin, laissée par un doux rêve.
Et l’odeur de la terre, arrosée par l’orage.
Le spectacle émouvant, de deux vieux qui s’embrassent,
Sur un banc, dans la rue, ignorant ceux qui passent.
Une larme versée devant un paysage.

Le dessin d’un enfant accroché sur un mur.
La fraîcheur vivifiante, d’une bouffée d’air pur.
Et l’odeur de la mer, lorsqu’on est sur la plage.
La lueur de bonheur que l’on voit dans les yeux,
Des parents qui regardent, leur famille autour d’eux.
Etre allongé dans l’herbe, regarder les nuages.

Tous ces moments gratuits, dont la seule valeur,
Est la joie qu’ils provoquent, dans un coin de nos cœurs,
Et que chacun peut vivre, s’il s’en donne le temps.
Il lui suffit pour ça, d’oublier sa carrière,
Réussite et argent, ne sont que des chimères,
Qui empêchent de vivre, les hommes au temps présent.

Publié dans Espoir

Commenter cet article