Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emotions Résiduelles

Chroniques du pire et du meilleur

Publié le par Patrice Rey

Crépuscule

Crépuscule

Une flamme vacille,
Juste au bord de la nuit.
Elle lutte, elle brille,
Pour rester dans la vie.

Mais le souffle est si froid
Pour la faire glisser,
Qu'elle courbe, quelle ploit,
Sans pouvoir l'esquiver.

Et les yeux de l'amour
Qui la voit s'étioler,
Un peu plus chaque jour
Sans rien pouvoir changer,

Restent vides et hagards
D'avoir que trop pleuré,
De la voir dans le noir
Lentement s'effacer.

Publié dans Tristesse

Commenter cet article

Michèle Baron 14/08/2017 10:32

beaucoup d'émotion et de larmes versées à lire ce poème. Tu as trouvé les mots justes sur ce que nous ressentons tous en ce moment. Bisous