Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emotions Résiduelles

Chroniques du pire et du meilleur

Publié le par Patrice Rey

Le troupeau

Le troupeau

C'est un flot continu,
Un immense troupeau,
De visages inconnus,
D'anonymes robots.

Chacun va vers sa tâche,
Solitaire et muet.
Avançant sans relâche,
La mâchoire serrée.

Le pas lourd et trainant,
Perdus dans ses pensées,
Ses soucis, son argent,
Et l'envie d'exister.

Ils sont seuls par milliers,
Dans leurs murs de silence.
Oubliant que parler,
Pourrait être leur chance.

Qu'un sourire, un bonjour,
Peut parfois dévier,
Le train train de son court
Pour le faire briller.

Mais la peur est trop forte,
L'égoïsme ou la honte,
Et ils ferment la porte,
De leur coeur, de leur monde.

Publié dans Mélancolie

Commenter cet article