Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emotions Résiduelles

Chroniques du pire et du meilleur

Publié le par Patrice Rey

Nuit d'orage

Nuit d'orage

Nous avions, ce soir-là, fini d’inaugurer
Le bowling de la ville, avec quelques amis.
De retour au logis, quelque peu harassés,
Nous nous sommes très vite affalés sur le lit.

Aidé par la fatigue, qui nous avait saisis,
Morphée nous a sans mal apporté le bonheur.
Dans les bras l’un de l’autre, nous voilà endormis,
Pour une nuit d’amour et de tendre douceur.

C’est alors que le drame, en un coup s’est noué.
D’un élan fantastique, me voici hors du lit,
Alors qu’elle me voit, de ses yeux médusés,
Déployer sans raison, toute cette énergie

En hurlant ma colère d’une voix endormie,
Sur le chat, effaré, d’avoir commis l’erreur,
De miauler aux carreaux, pour éviter la pluie
Des nuages qui, dehors, imposaient leur rigueur.

L’irrespect du félin, pour mon sommeil léger,
En flattant sans vergogne mon instinct d’abruti,
Déclenche dans mon cœur cette méchanceté,
Qui trouble le regard, et obscurcit l’esprit.

Je saisis par le cou l’animal tout transi,
Décidé pour le coup d’en faire un voltigeur,
Dans un état de rage frisant à la folie,
Qui aurait édifié même Jack l’éventreur.

La première émotion, une fois digérée,
Elle part s’enquérir de l’état de mimi,
Qui, avec élégance, vient d’apprendre à voler,
Traversant le couloir, au péril de sa vie.

Etant resté tout seul dans cet immense lit,
Une fois dissipée ma terrible fureur,
Je m’en vais la chercher et la trouve endormie,
Sur notre canapé, avec ledit miauleur.

Cette histoire vécue, pour le moins édifiante,
Nous enseigne à tous, une règle évidente,
Qui s’énonce ainsi, sans pudeur ni tabou :
Pour ne point dormir seul, il faut soigner minou.

Publié dans Bonheur

Commenter cet article