Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emotions Résiduelles

Chroniques du pire et du meilleur

Publié le par Patrice Rey

Le manque

Le manque

C'est la fête au village,
Il fait beau, je promène,
Et des gens de tout âge,
Se bousculent et s'entrainent.

Quand soudain, je le vois,
À vingt mètres pas plus.
Je m'arrête, aux abois,
Espérant un peu plus.

Il discute, serein,
Avec quelques amis.
Il a l'air d'aller bien.
Il écoute, il sourit.

Il me manque, cet idiot !
Je voudrais lui parler.
Pour lui dire les mots,
Qui pourraient tout changer.

Qu'il ne peut m'ignorer.
Que je reste son père.
Que tout ça doit rester,
Entre moi et sa mère.

Qu'il se trompe, les torts,
Étaient bien partagés.
Que je l'aime, très fort,
Parce qu'il est mon bébé.

Il se tourne et me voit,
Planté là. Immobile.
Puis traverse et s'en va,
Sans m'offrir un sourire.

Publié dans Amour

Commenter cet article