Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emotions Résiduelles

Chroniques du pire et du meilleur

Publié le par Patrice Rey

L'envol

L'envol

Que les mots semblent lourds, en ce matin d’automne,
Comme plombés d’un fiel, qui me brûle le ventre,
Et chacun d’eux me blesse, si profond, lorsqu’il sonne
Dans ma tête engourdie, par la fièvre d’attendre.

Je me sens égaré, au milieu d’un néant
Attendant que raisonne, le porteur de nouvelles,
En songeant à ce vide, à ce gouffre béant,
Qu’il fera dans ma vie, en déployant ses ailes.

La sentence d’hier était sans équivoque,
Je ne peux me voiler le regard plus longtemps.
Et son envol prochain, vers les limbes provoque,
En mon cœur un chagrin, qui survivra au temps.

Je voudrais lui donner, tout l’amour de mon cœur,
En emplir le panier qu’il prendra pour bagage,
Pour l’aider à dompter, les doutes et les peurs,
Qu’il aura sur la route, de l’ultime voyage.

Je voudrais attraper tous ces moments passés,
Ces moments d’affection, de bonheur et de rire,
Pour tous les lui montrer et le faire douter,
Et peut-être, qui sait, l’empêcher de partir.

Mais c’est inéluctable, je ne peux rien y faire,
Il n’est pas de barrages, qui contiennent la vie,
Et je verse les larmes, d’un enfant pour son père,
Qui d’ici quelques jours, bientôt, sera parti.

Publié dans Tristesse

Commenter cet article